46709230_444728239391308_781907746089651

Compagnie Phoenix

La compagnie Phoenix de par son nom, tire sa force et dessine son parcours au travers du légendaire oiseau de feu, cet animal noble et sacré qu’on ne peut apprivoiser, et d’où le mythe raconte qu’il peut régénérer ses forces par le feu lui permettant ainsi de renaître de ses cendres.

Azdine Bouncer danseur et chorégraphe a toujours eu cette fascination devant cette légende.

Loin de tout cliché  ou de prétention mal placé, Azdine Bouncer a toujours suscité l’envie d’aider son prochain, et d’apporter une vision pacifique au monde qui l’entoure a l’image d’un héros...

Après un parcours de désillusion, semé d’embûches et de remise en question Azdine a vu dans ce présage un moyen de conjurer le sort, afin de renaître, dans le but d’exorciser ce mal, par la poésie.

On lui connaît aussi un engagement sans faille dans ses choix artistiques portant réflexion sur les malaises de nos sociétés et des rapports humains.

Même si nous savons tous que l’idée de la réincarnation ou de l’immortalité ne peut être qu’un 

Mirage, les rêves ont en eux une volonté de croire et d’agir pour le bien de tous car ils peuvent communiquer entre eux, déclencher chez autrui la décision ferme de créer la distance et de faire de  notre existence un paradis ou un enfer... 

C’est parce qu’il symbolise l’un des nombreux rêve de l’homme, celui de renaître de ses cendres de se délester de ses erreurs passées pour ensuite se reconstruire et poursuivre inlassablement sa quête d’éternité.

 

L’histoire raconte Que le Phœnix ne possède ni femelle ni congénères, on rapporte aussi qu’il se nourrissait exclusivement de rosée et qu’il ramenait des herbes odorantes provenant de lointaines régions dans le but de les enflammer pour s’y réduire lui-même un cendre...

Quand à moi, parallèlement à cet oiseau sacré, lorsque que l’on sent que sa fin approche, qu’on espère voir une lueur d’espoir dans ce chaos ou les ténèbres règne en maître, on garde en mémoire ce rayon de soleil qui embrase nos cœurs, brûle d’un feu ardent notre âme désirant s’extirper de ses cendres encore chaudes...

Il ne tient qu’à nous de changer le cours de l’histoire...

dorénavant, le phœnix peut renaître de ses cendres..

Faits Divers

Les Faits Divers, un propos sur lequel le chorégraphe Azdine Bouncer pose un questionnement ...
Pourquoi les faits divers nous fascinent tant ? Par peur d’en être victime, parce qu’ils nous touchent , parce qu’on s’identifie à ces faits extraordinaires qui arrivent à des gens ordinaires...?
Nous nous sommes plongé dans cet univers où l’intrigue, l’angoisse, sont les fers de lance de ces situations choquantes qui interpellent chacun d’entre nous..
Retenez votre souffle vous serez au cœur du frisson..


 

AFFICHE SPECTACLE.png

Danseurs

PHOTO 3.JPG

Hugo Frezal

Danseur autodidacte, sa relation avec le mouvement Hip Hop va confirmer son goût et sa passion
pour cette culture à part entière. Au-delà de la prouesse physique par le biais de figures
acrobatiques, il met tout son talent pour que cet art devienne un langage poétique.
Pratiquant le piano depuis ses 6 ans, cela lui ouvre un champ tartistique polyvalent qu’il viendra
compléter par la suite avec l’écriture, le slam, le rap.. Il travaille en tant que danseur interprète
avec la compagnie Phoenix depuis sa création, parallèlement aux travaux qu’il mène dans le
domaine de l’enseignement, notamment avec la création de son association développant les
cultures urbaines sur la ville d’Istres.

Hocine Chernai

Hocine Chernai, danseur interprète, mais c’est en tant que bboy sous
l’appellation de HOXINE que son identité de danseur verra le jour.
Dès son plus âge, son peuple est victime d’une longue décennie de
violence, la plus meurtrière de son histoire... L’Algérie.

Il voit son pays s’enfoncer dans une crise profonde, basculant dans une guerre civile.
C’est à Tizi Ouzou qu’il grandit, dans un climat instable.

Il découvre la culture hip hop, et partage cette passion avec ses compagnons, fondant leur premier CREW «KAMIKAZE», groupe renommé dans tout le pays.
Si le nom de leur crew peut paraitre provocateur, il n’en est pas moins
de leurs désirs de rendre hommage a toutes les victimes dues à ces
atrocités, sans oublier l’histoire qui les a construit.

Danseur aérien, sa technique est un concentré d’énergie, un mélange créatif de combinaisons explosives. Il commencera ses débuts d’interprète au centre culturel de Fès au Maroc avec la chorégraphe Nacera Bellaza.
Plus tard, il rejoindra le chorégraphe Hervé Koubi dans son répertoire
chorégraphique, avec a son actif, la création «LES FAUVES», «AL DINE».

IMG_0139.jpg

ERYCKSSON DE PAULA
 



Erycksson De Paula, danseur interprète, débute la danse à Sao Paulo, dans sa ville natale
Curitiba au Brésil.
Il sera à l’initiative d’un des groupes les plus renommés dans le pays, « STILL CONTACT »
comptabilisant de nombreuses victoires sur le plan national et international.
Il décidera plus tard de s’installer en France dans le but de se professionnaliser dans le métier.
Erycksson se fond dans le paysage français, ou la communauté HIP HOP n’est pas insensible à
ses qualités technique.
Il développe un style singulier, croisant les esthétiques, allant de la
danse HIP HOP a la capoeira, ou a toute formes d’art l’inspirant à nourrir son identité.
Il est un athlète accompli, un compétiteur dans le milieu de ce􀆩e culture.
Après avoir navigué sur le territoire Européen, au cœur de compagnies HIP HOP ou
circassiennes, il enseigne aujourd’hui la danse dans différentes écoles de danse.
Domicilié dans la ville de Marseille, il rejoint la compagnie
PHOENIX pour expérimenter le milieu de la création, s’enrichir,
se mettant au service d’un propos artistique, exerçant tout
son talent.

Marie Santiago

Marie Santiago danseuse interprète et chorégraphe commence son apprentissage
de la danse dès ses premiers pas.

Elle fut symboliquement l’union de cultures opposées, toutes deux complémentaires à sa réalisation.

Au coeur de son éducation, elle sera bercée par la mélodie des gens du voyages, musique des déracinés, elle virevolte aux rythmes du cajon, fredonnant des chants de paix et de souffrances
liées au monde qui l’entoure.

La musique, la danse et le chant font partie de son héritage.

Elle avance nu pieds, dès que l’occasion se profile, dans les mariages,
les baptêmes, ou dans la rue...

Plus tard, dans le but de concrétiser son rêve, elle commencera par faire ses débuts dans le monde moderne afin d’y développer les danses académiques.

Mais Marie est insatiable, elle ira jusqu’à développer une polyvalence hors-normes allant du flamenco, a la salsa, des claquettes au hip hop.
Ses premiers travaux se feront auprès de la compagnie OFF JAZZ de Mr Lorringett,
organisme auprès duquel elle obtiendra son diplôme d’état ainsi que son diplôme
en formation scène.

Elle sera sollicitée à plusieurs reprises pour participer à des tournées internationales.

En parallèle elle exerce un enseignement danse dans différentes écoles, ou elle partage son expérience aux nouvelles générations.